Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au fil des mots et des semaines

Combien, comment, pourquoi ?....

24 Avril 2015, 00:09am

Publié par Martine Perthuis

Combien, comment, pourquoi ?....

Combien d'heures aura -t-il vu filer devant lui, dans le silence et la souffrance...peut-il encore les compter?...

Combien de questions, de comment, de pourquoi, il s'est posé, bien souvent sans réponse?...

Combien de secondes, éternelles comme le Monde, il aura fait bonne figure et sourit alors qu'au fond de lui tout n'était que chaos et vide?...

Il est devenu le spectateur de sa vie, celle qu'il n’a pas choisie, l’automate des gestes du quotidien...

Le passé et le futur semblent s'effacer, seul le présent est là, bouleversant sa vie intérieure et son état émotif et l'obligeant à se confronter à sa vulnérabilité, au profond désarroi qui s'empare de lui, à sa colère et son impuissance...

Pourtant tout autour de lui n'est que vie, l'été, les rires, le soleil, la mer, la détente, dans une parfaite harmonie, ou comme alors les préparatifs de la fête, Noël, si doux en souvenirs mais devenu si lourd…

Et lui, malgré la sollicitude et le soutien des autres se sent extrêmement seul, révolté face à cette absurdité, ce non-sens, cette injustice et incompréhension ...

Cette désespérance est là ...

S’offre à lui le choix de l'abandon, mais aussi celui du lâcher prise face à cet inexplicable, et redonner un Sens à sa Vie. 


Comme disait Nietzsche, " celui qui a un pourquoi qui lui tient lieu de but et de finalité, peut vivre avec n'importe quel comment".

...

 

Mais lorsque la souffrance reste inéluctable, il reste encore la liberté de l'assumer et apprendre qu'il y a toujours pire......

Même si bien souvent, en une seule seconde,

 

l'ESPOIR   et le DESESPOIR  se côtoient

ainsi que LES LARMES  et LE SOURIRE… 

Commenter cet article

Cenwen 30/04/2015 19:35

Je vais essayer de me souvenir de ça " celui qui a un pourquoi qui lui tient lieu de but et de finalité, peut vivre avec n'importe quel comment".

Merci Martine ♥

Bisous doux ♥ ♥ ♥